Une littérature offensive. Représentations, gestes et interventions à la zad de Notre-Dame-des-Landes

Mathilde Roussigné

Résumé


De 2008 à aujourd’hui, l’occupation de la zad (zone à défendre) de Notre-Dame-des-Landes s’est accompagnée d’une considérable production textuelle aux formes, aux modalités de publication et aux fonctions fortement hétérogènes. Mais parce qu’elles s’inscrivent toujours dans des situations conflictuelles, ces productions sont à envisager comme des littératures offensives. L’article a vocation à dresser une cartographie problématisée de ces multiples productions et propose un parcours autour de cinq modalités selon lesquelles ces productions sont envisagées comme des ressources pour les luttes : contredire, documenter, fronder, devenir complices du lieu et construire des situations sont autant d’offensives littéraires qu’il s’agit d’analyser.


Mots-clés


Zad ; littérature contemporaine ; conflit ; territoire ; Notre-Dame-des-Landes

Texte intégral :

PDF HTML





2012 | Revue critique de fixxion française contemporaine |  (ISSN 2033-7019)  |  Habillage: Ivan Arickx |  Graphisme: Jeanne Monpeurt
Sauf indication contraire, textes et documents disponibles sur ce site sont protégés par un contrat Creative Commons CClogo