La Comédie intime de Bernard Noël : une fiction de l’intime

Stéphane Bikialo

Résumé


Cet article s'interroge sur les fictions de l'intime (plus que de l'intériorité) dans une œuvre de Bernard Noël qui regroupe huit monologues pronominaux (chacun étant consacré à un pronom personnel) parue sous le titre La comédie intime (P.O.L., 2015). A travers les différentes formes de dialogisme et le travail de/dans la langue, l'article analyse les (re)présentations de l'intime au sein de La langue d'Anna (monologue du je) et du Monologue du nous.

Mots-clés


Bernard Noël ; monologue ; intime ; intériorité ; dialogisme ; langue ; pronom

Texte intégral :

PDF HTML





2012 | Revue critique de fixxion française contemporaine |  (ISSN 2033-7019)  |  Habillage: Ivan Arickx |  Graphisme: Jeanne Monpeurt
Sauf indication contraire, textes et documents disponibles sur ce site sont protégés par un contrat Creative Commons CClogo